Economie, Covid-19

Soutenir la filière horticole et maraîchère

Faire ses courses dans les jardineries

Publié le

La commercialisation des plants potagers à visée alimentaire (légumes, petits fruits, aromatiques) est autorisée « sous divers modes ».

Le gouvernement autorise les jardineries à ouvrir désormais sous conditions strictes. Pas question pour autant de vendre des plants d'ornement. Mais des arbres fruitiers ou des plants de légumes pour le potager, oui !
"La vente des plants potagers est considérée comme un achat de première nécessité" Agnès Pannier-Runnacher Secrétaire d'Etat.

 

Cependant, l’annonce de la Préfecture de Région ne concerne par toutes les jardineries.

En effet, seuls les magasins déjà ouverts pour l’alimentation des animaux sont concernés.

« Par extension, dans tous les marchés autorisés par dérogation préfectorale ; sous forme de vente directe à la ferme ou de type drive ainsi qu’en livraison » Source Dauphiné Libéré du 03 /04/2020

La Préfecture justifie : « L’objectif (est) de préserver l’alimentation pour l’ensemble de la population et de permettre notamment aux particuliers qui disposent d’un jardin de cultiver leurs propres fruits, légumes et plantes aromatiques. »

Pour rappel, vos sorties dédiées aux courses dans les jardineries doivent être limitées dans la semaine.
Il est enfin fortement recommandé de désigner une seule personne par foyer pour effectuer les achats.


Vous devez bien sûr être muni d'une attestation dérogatoire de déplacement >> Cliquez ici pour la télécharger <<.

 

En ayant ce comportement, vous vous protégez et vous protégez ceux qui agissent pour combattre le Covid-19 en Drôme et qui travaillent quotidiennement pour assurer l’approvisionnement de la population.